Musée du Camion
CHAUSSON

France

C’est à Paris, dans le 13ème arrondissement, qu’étaient situées les chaînes du plus grand constructeur français d'autobus des années cinquante.
La suprématie du constructeur sur le marché de l’époque s’explique par la fabrication de ses véhicules. L’usine chausson avait adapté un mode de fabrication venu des Etats-Unis caractérisé par la formule de la caisse-poutre à revêtement travaillant. La conception des véhicules de l’usine chausson se divise en trois phases et sur trois sites différents, Meudon, Gennevilliers et Argenteuil. En 1952, décision est prise de centraliser à Argenteuil tous les services commerciaux et après-vente, ainsi que l’atelier de réparation des cars.
En 1959, les usines chaussons s’associent à Saviem. A partir de cette date, la construction ne se fait plus uniquement sur Paris mais également en Ardèche. "Chausson" a produit environ 16000 unités entre 1942 et 1964 (toutes versions confondues).

CHAUSSON 1946
Voir photo agrandie

Cet autobus était construit sur un chassis "Panhard".

CHAUSSON APH 47
Voir photo agrandie

Ce "Nez de Cochon" est sauvé.

CHAUSSON APH 48 (1949)
Voir photo agrandie
CHAUSSON APH 250 (1952)
Voir photo agrandie
CHAUSSON NON IDENTIFIE
Voir photo agrandie
CHAUSSON APH 522 (1961)
Voir photo agrandie

Avec sa caisse poutre, synonyme de légèreté, ses roues simples à l’arrière, et surtout sa grande capacité (45 places) pour l’époque, il représente le véhicule phare de l’industrie française du moment.
Vitesse maxi: 78 km/h
Moteur: 4 cylindres Panhard
Puissance: 110 Ch SAE
Boite de vitesse: Renondin 5 vitesses

CHAUSSON APV
Voir photo agrandie

Ce site est une création Webchantier.